Pas moins de 8 commerces vides rien que dans le centre-ville depuis l'arrivée aux affaires de M. Garestier en 2014. Les devantures ferment les unes après les autres.

Du jamais vu !


Le marché, véritable pôle d'attraction de la ville et des communes voisines, perd en dynamisme et en affluence du fait de de la politique municipale. Nombre de clients hésitent à venir à cause de la difficulté pour stationner et du risque de prendre une amende pendant qu'ils flânent dans les allées.

Mais aussi à cause du manque d’animations, conséquence des restrictions apportées par la municipalité aux initiatives des commerçants.


Comment peut-on en arriver à cette situation quand on sait que M. Garestier est Vice-président de SQY en charge du développement des commerces ?

C'est incompréhensible ! De l’incompétence ! Les commerçants Maurepasiens souffrent le martyre à cause du manque d'efficacité et de dynamisme politique de la part de M. Garestier.


L'UCAM (Union des Commerçants et Artisans de Maurepas) perd son rôle initial de force de proposition de ses adhérents auprès de la municipalité et devient un instrument au service de G. Garestier.

Cette mainmise sur l’UCAM met en péril l'avenir du commerce à Maurepas.

ECHEC CUISANT DE G. GARESTIER

IMG_20170810_121719