EN AVANT MAUREPAS

A Maurepas, un nouveau Petit Poucet.

Eh oui, il semble bien que G Garestier ait peur de l’avenir. Peur qu’on l’oublie…

Toute action est prétexte à inauguration. Un jeu d’enfants, on inaugure. Un deuxième jeu d‘enfants, un troisième, on inaugure. Avec photos dans le bulletin municipal vrai recueil de propagande.

Qu’on remplace les anciens jeux par de plus modernes, c’est normal ! Mais que G Garestier s’attribue tout, NON ! Et cela n’est pas suffisant.

A chaque inauguration un panneau, au cas où on l’oublierait ! Ainsi G Garestier c’est notre nouveau Petit Poucet : il sème les panneaux comme

Petit Poucet semait les cailloux. Quand il ne le peut pas, il invente un livre. Regardez par curiosité l’ouvrage des 50 ans de Maurepas : la moitié est consacrée aux débuts, la construction. L’autre moitié à G Garestier qui se prend pour un seigneur. Comme si rien ne s’était passé pendant 40 ans.

Or notre ville s’est bâtie avec tous : élus, associations, commerçants, habitants. On ne doit oublier personne! Et au cas où cela ne suffirait pas, il s’offre, avec vos impôts, des affiches portraits pour qu’on n’oublie pas de l’appeler.

Car son ‘’allô M. le Maire’’ est un fiasco : seuls certains agents municipaux dévoués l’utilisent pour faire nombre.

Un oubli toutefois : l’inauguration des smartphones à 1.200 € pour son premier adjoint et son cabinet.

Que M. Garestier se rassure ! Nous saurons rappeler ces excès et gaspillages de profiteurs. Sans panneaux !

Avec nous pour une ville apaisée et une politique responsable.

En route pour 2020. www.en-avant-maurepas.fr Michel CHAPPAT – Florence BARY-SCHWARTZMANN

chappat