2018 : de bonnes résolutions ?

La période des vœux est terminée avec son lot de résolutions.

Mais on peut douter de la sincérité de certaines.

A SQY, M. Fourgous a annoncé vouloir renverser la vapeur en portant plus de considération à l’opposition : il lui accorde 4 vice-présidences.

Mais dès la réunion suivante les vieilles habitudes reprennent : réduction de l’opposition dans des organismes sociaux et, pour Maurepas, éviction totale dans les organismes compétents pour l’eau et l’assainissement.

A Maurepas, 2018 commence mal : on apprend que M. Garestier, après avoir été débouté par la Justice, est mis en examen pour diffamation. Il le mérite. Il n’a jamais voulu écouter nos recommandations de modération et a continué à nous laisser insulter sur les réseaux sociaux ou dans son expression libre devenue un recueil d’ordures.

A ce sujet, après la mise au point de notre dernière tribune d’autres actions sont engagées.

La coûteuse cérémonie des vœux a confirmé la politique de M. Garestier : réduction des services à la population, urbanisme débridé laissant la place aux intérêts particuliers et privatisant certains espaces publics. Ceci sans débat. Des enquêtes publiques précipitées entre Noël et le jour de l’An !

Pour cacher quoi ?

Nos résolutions sont claires : nous resterons vigilants devant ces dérapages et la folie des grandeurs, vrais dangers pour l’avenir. Nous ferons des propositions pour un avenir plus radieux à Maurepas.

Avec nous pour une ville conviviale et une politique responsable.

En route pour 2020.

www.en-avant-maurepas.fr Michel CHAPPAT - Florence Bary Schwartzmann

13336b2