1. PISCINE : Après avoir renoncé à faire prendre en charge la nouvelle piscine de Maurepas par SQY en mai dernier, M. Garestier précipite le mouvement. Il comprend que le compte à rebours pour les municipales de 2020 l’y oblige. Et pourquoi pas faire de ce projet un projet électoral ?… La tentation est bien là !
  2. Commission des services publics locaux (obligatoire) réunie dans la précipitation..(RAPPEL : nous avions demandé la création d’une commission de travail sur la piscine en avril 2015 : refus net de M. Garestier..).
  3. Convocation du conseil municipal dans la précipitation pour se prononcer sur un rapport de présentation et sur la concession du projet au privé pour 25 ans..
  4. Seul point positif : le principe d’une participation de Coignières et Élancourt au projet.
  5. Gros points négatifs : aucun cadrage financier; un rapport erroné et incomplet qui induit le conseil municipal en erreur; une approche juridique très très fragile…
  6. M. Garestier fait croire, dans une illusion aveugle et irresponsable, que ces dispositions ne coûteront rien à Maurepas, sans aucune étude sérieuse, sans aucune référence sérieuse. (Nous avons trouvé quelques cas qui se sont très mal terminés pour les communes concernées).
  7. NOUS DISONS NON :  le travail préparatoire est orienté et manque de sérieux. La position de M. Garestier fait courir des risques financiers très sérieux pour l’avenir de MAUREPAS. Il est indispensable de traiter plus sérieusement le projet de la municipalité qui pèsera plus de 45 millions d’euros au total sur 25 ans..
  8. Nous soumettrons les délibérations à la censure des juridictions compétentes.
  9. Nous proposerons un autre projet aux maurepasiens.
  10. Nous considérons que c’est aux maurepasiens de trancher démocratiquement lors de l’élection municipale de 2020.
  11. Police intercommunale : Comme il l’avait annoncé lors des vœux, M. Garestier fusionne la police municipale de Maurepas avec celle de Coignières, avant la fusion avec celle d’Élancourt.
  12. Cette décision est pour nous la preuve de l’échec de la politique de sécurité de M. Garestier: depuis deux ans, le nombre des effractions et des agressions a explosé à Maurepas. Conclusion de M. Garestier : il faut augmenter les effectifs de police et, alors qu’il avait fermé la piscine pour financer la police municipale , il fait illusion à nouveau en fusionnant avec Coignières.
  13. Nous disons NON : la sécurité c’est la responsabilité du Maire et pas d’un duo ou d’un trio de Maires, dont on devine très bien qui serait le vrai Chef à terme si la fusion avec Élancourt devenait effective.
  14. Sur ce sujet sensible aussi, nous ferons des propositions pour une autre politique de sécurité plus efficace à Maurepas et pour une redéfinition des missions de notre police.

Rejoignez nous pour une ville conviviale et une politique responsable ! En route pour 2020.

 

http://www.en-avant-maurepas.

images

téléchargement