En 2014, Grégory Garestier s’est fait élire en partie grâce à sa promesse de ne pas construire dans le quartier Malmedonne. Quatre ans plus tard, les habitants du quartier Malmedonne déchantent.

Rappelons quelques faits : lors de la campagne des municipales de 2014, le candidat élu Grégory Garestier a promis, dans ses tracts et ses opérations de porte-à-porte, qu’il n’acceptera pas la constructions de 300 logements de quinze mètres de hauteur dans le quartier de la Malmedonne.

Non déplorons une fois de plus les manquements de Grégory Garestier qui ne respecte ni sa parole, ni les habitants alors qu’il leur annonçait droit dans les yeux le contraire de ce qu’il accorde aujourd’hui.

En effet, Grégory Garestier se targuait de vouloir incarner une alternance au service des Maurepasiens. Nous ne pouvons que constater qu’il a trompé les habitants de tout un quartier.

Nous nous demandons ce que pensent ses co-listiers habitant le quartier de la Malmedonne qui ont défendu le fameux « Non aux 300 logements » lors de la campagne de Garestier en 2014.

Ainsi, qu’en pensent aujourd’hui Mesdames Agathe ODER, Pascale DENIS, Nadia VENEAU, Delphine SALVAN  ?

 

Comment un candidat élu peut-il à ce point ne pas tenir ses promesses ?

Comment un candidat élu peut-il à ce point tromper ses propres administrés ?

Comment faire confiance à un homme qui ment à ses habitants sans remord ?

Nous ne sommes pas contre les constructions que nous pensons nécessaires, ne serait-ce qu’au regard de la loi, mais nous en avons assez des mensonges qu’un individu a prononcé sans vergogne pour simplement être élu.

tract gg 2014

pc1

pc2